Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 novembre 2013 6 23 /11 /novembre /2013 11:35

J’ai 60 ans, marié et père de 2 enfants, je suis tombé dans le chaudron de Saint-Hilaire-de-Riez en 1976; en famille, nous avons découvert une commune aux paysages multiples et une chaleur humaine marquée par la sincérité.

 

C’est ainsi que plus tard en 1985 et du fait de mes nombreux déplacements hors métropole, nous avons fait le choix familial d’établir nos nouvelles racines en Vendée.

 

Au début, nous venions  régulièrement à chaque période de vacances, plusieurs fois par an, en résidence secondaire et nous avons tissé de profonds liens d’amitiés.

 

Tout naturellement en 2004, nous nous sommes installés à Saint Hilaire en résidence principale, lorsque j’ai créé mon activité libérale. A ce propos, je précise que  j’habite au 112, rue Georges Clemenceau où se trouve aussi ma permanence de campagne ouverte de 18h00 à 20h00 tous les jours de la semaine.

 

Je vous évoquais il y a quelques instants mes déplacements hors métropole ; ceux-ci étaient liés à une première partie de ma vie professionnelle consacrée au service de l’état au sein du ministère de la Défense.

 

J’ai fait l’essentiel de ma carrière d’officier supérieur en tant que chef de bureau en charge de la conception et de la construction des infrastructures militaires et  ministérielles pour la région Île de France.

 

Ainsi, en métropole, entre 1995 et 2004, j’ai été très impliqué dans des restructurations de services ; plus particulièrement dans la création d’un bureau de gestion de patrimoine et dans la mise en œuvre du suivi budgétaire des millions d’Euros d’investissements sur le territoire de l’île de France.

 

Par ailleurs, j’ai été en mission plus de 4 ans dans des départements d’outre-mer. J’y ai travaillé  le plus souvent en collaboration avec le ministère de l’éducation nationale, pour la relance économique de ces territoires en développant des formations adaptées pour les jeunes non qualifiés.

 

Enfin, j’ai également servi à l’étranger, dans le cadre des opérations extérieures, à ces occasions, j’ai été amené à diriger certains services dans des structures internationales civiles et militaires en relation étroite avec des ONG.

 

En 2004, j’ai cessé mes activités au sein de la Défense et je me suis remis en selle pour une seconde vie professionnelle. J’ai alors mis en place une structure indépendante, en libéral, dans le domaine de l’expertise construction pour les compagnies d’assurances intervenant en procédures amiables ou judiciaires.

 

En fait, l’essentiel de ma vie a toujours été consacré au service de l’Etat.

 

Quelles que soient les politiques en place, de 1974 à 2004, ce qui était essentiel pour moi était de servir au mieux soit les intérêts de la nation soit tout simplement ceux des collectivités au sein desquelles je me trouvais.

 

Cette volonté de toujours travailler pour l’intérêt commun fait partie maintenant de mes gènes. Bien sûr, il m’arrive d’avoir la satisfaction personnelle des choses bien faites comme tout un chacun, mais ce plaisir est d’autant plus intense qu’il provient d’une action commune rondement menée et au bénéfice du plus grand nombre.

 

Ma profession actuelle me donne énormément de satisfaction mais ce qui me motive toujours le plus, c’est la possibilité de me mettre à la disposition des autres pour servir au mieux l’intérêt de la collectivité.

 

Alors, pour cela, faut-il être un enfant du pays comme certains le prétendent ?

 

Et je leur réponds : N’est-il pas préférable d’être surtout compétent et dévoué pour mener au mieux les affaires de la commune dans laquelle on a choisi de vivre et de s’exprimer.

 

Le nationalisme communal n’est pas un argument électoral, il doit même être condamné.

 

A ce titre, je vous ferais constater que le maire réélu à plusieurs reprises n’est pas un enfant du pays, que son équipe actuelle inclut très peu d’Hilairois et que cela n’a jamais gêné personne de voter pour lui.

 

Me mettre à votre disposition pour donner un nouvel élan à Saint Hilaire est ma seule ambition.

 

Et comme je parle d’ambition, en termes de conclusion, je voudrais citer Lamartine en sa qualité de député au 19ème siècle qui a dit :

 

« L’ambition qu’on a pour soi-même s’avilit et se trompe ; l’ambition qu’on a pour assurer la sécurité et la grandeur du pays, elle change de nom, elle s’appelle dévouement »

 

 

C’est pour cette raison et pour cette unique raison que j’ai fait le choix de présenter une liste à Saint-Hilaire-de-Riez qui m’a conquis il y a maintenant 37 ans.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Eric KOREN - 1er candidat déclaré de l'opposition
  • : Préparer l'alternance nécessaire à une meilleure gestion et à la définition des enjeux stratégiques de la ville de Saint Hilaire de Riez au sein de la communauté de communes du Pays de Saint Gilles. Réunir toutes les compétences afin de donner un élan nouveau à notre commune.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Pages